La pêche des Maquereaux à la traîne, où et quand le pêcher,  le matériel nécessaire, les leurres, l'action de pêche, précautions.

Régler le son.

Bruit de la Mer

Sa recette

Maquereau

Voilà le poisson idéal et la meilleure méthode pour faire subir les cérémonies initiatiques à un pêcheur en mer, lui faire prendre goût à la réussite et lui faire attraper le virus! Le maquereau est un magnifique fuseau parfaitement camouflé, omniprésent dés le printemps, et vivant en bancs composés de nombreux individus. Ceux-ci sont obligés de nager sans arrêt derrière leurs poissons-fourrage pour ne pas couler au fond, faute de vessie natatoire; mais c'est aussi un animal typiquement erratique, qui perd toute méfiance pendant ses périodes de frénésie bien qu'il sache aussi se montrer retors et rusé certains jours; en un mot, c'est une bénédiction pour les pêcheurs à la traîne.


Où et quand pêcher ?

La recherche de ce poisson à la traîne se fait facilement à bord d'un bateau de croisière
faisant route ou se promenant à la voile, ou sur bateau à moteur, équipé en général pour la pêche d'autres poissons, mais, quand ces derniers se font trop rares... Dans la plupart des cas, un banc de maquereaux est localisé par hasard à l'occasion d'une promenade au petit large, par la prise simultanée de plusieurs poissons sur une ligne qui se trouve bienheureusement réglée à la bonne profondeur en (général entre un et six mètres, quelquefois plus). Il est possible aussi de repérer ces bancs en laissant fonctionner constamment un sondeur, ce qui permet en même temps de terminer leur profondeur précise et leur épaisseur (habituellement faible), puis d'y envoyer une ou plusieurs lignes pour voir à qui on a affaire! D'autres signes extérieurs de richesse en poissons alertent le pêcheur en traîne : il s'agit, bien sûr, des concentrations et des chasses d'oiseaux (sternes en particulier), mais également de la lisière des longs courants " blancs " serpentant paresseusement au large, et qui se reconnaissent à la présence d'algues dérivantes sur leurs frontières latérales. Enfin, on doit ajouter qu'il y a souvent des maquereaux " de garde " prés des bouées de signalisation situées en pleine mer ou prés du fond, sur les basses, endroits fréquentés par les pécheurs plus sédentaires. Le maquereau mord toute la journée, mais on aura statistiquement de meilleurs résultats le matin ou le soir et au moment du flot si on officie dans une baie.


Le matériel nécessaire

Trois lignes de traîne s'étageant du fond à la surface, la ligne centrale (à main) étant celle qui ira en grande profondeur au moyen d'un plomb traditionnel (ce qui permet de " sentir " le fond), les lignes latérales étant équipées de plombs, paravanes ou engins similaires placés en débordé de préférence. Ces s latérales peuvent aussi être servies par des es de traîne semi-lourde. Pratiquement les leurres sont possibles, il faut seulement savoir si on recherche d'autres poissons en même temps ou si on se consacre exclusivement au maquereau, auquel cas il est plus efficace d'employer des « mitraillettes » constituées de trois à cinq plumes seulement (limiter le nombre de plumes réduit les risques d'emmêlements), suivies de cuillères ondulantes légères de 40 à 70 mm chromées, martelées ou bleutées. À moins de rechercher la difficulté ,on utilisera des fils de nylon assez gros car les maquereaux sont rarement méfiants.


Les leurres

En traîne, on peut employer un leurre-esche universel et ancestral, il s'agit de la fleurette de maquereau découpée en forme de feuille de saule dans la peau du premier maquereau pêche, en veillant â y mettre les deux couleurs du dos et du ventre (vert marbré de noir et argent nacré rosé) et piquée en deux points sur l'hameçon simple de manière â bloquer la partie sombre au-dessus de la palette, â piquer la partie claire sur la courbure, â faire une ondulation entre ces points et à laisser une bonne longueur derrière pour que la nage soit bien vibrante. Par ailleurs, tous les leurres sont admis (depuis les anguillons jusqu'aux papiers d'aluminium). Cependant la cuillère ondulante légère dite à maquereau reste la plus logique.


L'action de pêche

La vitesse a relativement peu d'importance, il est d'usage de dire que l'on doit traîner â la vitesse d'un homme au pas de gymnastique, ( cinq nœuds = vitesse d'un voilier au prés), mais d'autres préfèrent la traîne â deux nœuds. Dés que le premier maquereau est pris, on peut soit le remonter pour le tuer et découper des fleurettes dans sa peau, soit le laisser sur la ligne pour servir de teaser vivant. Ses contorsions et ses ondes attractives alertent les autres membres de son groupe et leur signalent qu'il y a de bonnes choses â goûter dans le coin. Quand on réussit â rester dans le banc, il est possible de faire des paniers énormes : il faudra donc savoir se contrôler et arrêter le massacre dés que les perspectives de consommation familiale sont dépassées.

 

Précautions

Attention aux multiples dangers des "mitraillettes" de traîne remontées en vrac dans le bateau avec des poissons gigotant et vibrant. Les redoutables hameçons des trains de plumes adorent les pulls, les pantalons, les doigts, les oreilles, mais aussi prennent un malin plaisir, aidés par le vent et le roulis, à favoriser les embrouillements.

Idée recette

C'est pêché du jour que le poisson est le meilleur. Bon appétit !

MAQUEREAUX à l'aIL de provenCE

Pour 4 personnes

Ingrédients : 4 maquereaux en filets, 5 pommes de terre, 15 gousses d'ail, 1 pot de crème fraîche (de 30 cl), 1 petit verre d'huile d'olive, thym, laurier, persil, romarin, sel, poivre, vinaigre.
Préparation : Mettre les filets de maquereaux à mariner 2 heures dans l'huile d'olive avec 2 brins de thym, 2 feuilles de laurier et 3 branches de romarin. Cuire les pommes de terre à l'eau salée 15 minutes. Cuire les gousses d'ail 10 minutes à l'eau salée avec 1 c à soupe de vinaigre. Laisser refroidir. Éplucher l'ail et l'écraser avec une pomme de terre. Mettre ce mélange dans une casserole. Ajouter la crème fraîche en remuant fortement. Saler, poivrer, et cuire à feu moyen pendant 10 minutes. Faire revenir à la poêle les filets de maquereaux 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer. Mettre les filets dans un plat chaud, verser la sauce dessus et disposer les pommes de terre autour. Servir.

Bon appétit

 

 

Page précédente

 

Page suivante